Grafteaux Patraque, Villeneuve D’Ascq D’attaque !

Les Bleus, fraîchement sacrés champions du monde, ont égayé notre été habituellement morose sans compétition internationale. Victorieux des États-Unis sur leur terre, l’équipe de France a démontré, au-delà de leur talent, que notre championnat national a largement contribué à ce succès en étant également l’un des meilleurs au monde. Après avoir renvoyé les Américains à l’entraînement, le championnat de France de première division pouvait donc reprendre ses droits les 25 et 26 novembre derniers à Villeneuve d’Ascq.

Grafteaux :

Premier match face à Vaucresson pour les Villeneuvois qui doivent composer avec une absence de taille, Bryan Weiss.
Concernant les Franciliens, ces derniers enregistrent lors d’un mercato quelque peu agité le retour de Faresse Abdou Saïd, transfuge de son voisin Châtenay-Malabry.
Malgré une entame de match équilibrée, les Nordistes concèdent l’ouverture du score des Vaucressonnais sur coup de pied arrêté. Mais Grafteaux a de la ressource et son abnégation sera récompensée en seconde mi-temps par l’égalisation en toute fin de rencontre d’Henri Bonvarlet.
Les Villeneuvois décrochent un précieux point, score final 1-1.

Face à Toulouse, les Nordistes peuvent s’appuyer sur la belle réaction entrevue contre Vaucresson. Malheureusement, l’abnégation n’a cette fois-ci pas suffi.
Confrontés à un collectif bien huilé, les Villeneuvois sont rapidement menés dans cette première mi-temps.
En dépit de la réduction du score lors du second acte, Grafteaux s’incline 1-3.

Le traditionnel derby Villeneuvois arrive à point nommé pour Grafteaux (blancs) face à Villeneuve d’Ascq (bleus). Ce combat fratricide est une motivation supplémentaire afin de lancer la saison des blancs après leurs deux premiers matchs en demi-teinte.
Les débats sont équilibrés en ce début de rencontre avec des situations de part et d’autre qui restent toutefois sans grand danger. Le round d’observation passé, les bleus tissent doucement leur toile et finissent par ouvrir le score par le biais de Youcef Ayad Zeddam juste avant la pause.
Grafteaux ne se laisse pas distancer en ce début de deuxième mi-temps et égalise sur un penalty transformé par Slim Boucetha. Mais l’embellie sera de courte durée.
En à peine cinq minutes, Youcef Ayad Zeddam, auteur d’un doublé, redonne l’avantage à Villeneuve d’Ascq suivi de près d’un penalty conclu par Julien Reniers.
Le retard ne sera pas comblé, Grafteaux s’incline contre son voisin, 1-3.

Villeneuve d’Ascq :

Les Villeneuvois ouvrent le bal de leur saison face à Châtenay-Malabry. Renforcés par l’arrivée d’Erwan Conq dans leur rang, les Châtenaisiens sont logiquement favoris à l’une des trois premières places du podium. Mais les Nordistes ont également des ambitions élevées en ce début de championnat.
Ces derniers le prouvent dès les premières minutes et impriment un rythme soutenu agrémenté d’occasions franches.
Cependant, le manque d’efficacité chronique face au but pousse Villeneuve d’Ascq à la prudence. Si l’on ne peut pas gagner, il faut au moins essayer de ne pas perdre.
L’adage a finalement été respecté par les Villeneuvois qui se contentent, après avoir touché du bois en fin de rencontre, d’un match nul et vierge.

Villeneuve d’Ascq n’abdique pas pour autant face à la réussite qui leur a fui. 
Contre Toulouse, les Nordistes débloquent leur compteur sur un penalty transformé par Julien Reniers. Le plus dur a été fait, sur une action collective de toute beauté, Julien Reniers met les siens à l’abri d’une frappe croisée imparable.
Les Villeneuvois sont allés chercher l’efficacité dont ils avaient besoin pour remporter cette rencontre 2-0.

Villeneuve d’Ascq (blancs) doit se confronter à une chose peu habituelle sur un même week-end, le retour du derby face à Grafteaux (bleus).
Victorieux du match aller, les blancs doivent cependant se méfier de la réaction d’orgueil des bleus. Après avoir géré les quelques situations chaudes de Grafteaux en ce début de rencontre, Villeneuve d’Ascq refait surface et ouvre la marque par Julien Reniers. Sonnés par cette ouverture du score, les bleus ne s’en remettront pas.
Ces derniers encaissent à nouveau une superbe réalisation de Youcef Ayad Zeddam d’une jolie rotation inverse.
Un triplé de Julien Reniers sonnera le glas de cette rencontre, Villeneuve d’Ascq finira le travail de sape et s’impose finalement sur le score de 4-1.

Malgré de bonnes intentions en l’absence de leur maître à jouer Bryan Weiss, Grafteaux n’entame pas de la meilleure des manières sa campagne.
Toutefois, les qualités de cette équipe ne sont plus à démontrer et nul doute que cette situation ne va pas perdurer bien longtemps.
Au contraire de son homologue, Villeneuve d’Ascq démarre tambour battant cette saison et les premiers résultats sont, pour le moment, à la hauteur de leurs ambitions.

Joomla SEF URLs by Artio