D1 : Une lutte indécise pour le podium

L'étau se resserre, la tension monte, l'avant-dernier week end du championnat de France de première division s'annonce électrique et c'est chez nos voisins Nordistes que s'est déroulé cet événement les 9 et 10 mai dernier à Douai.
On avait promis à Grafteaux une saison tranquille, sans accroc, sans rivaux tant ils ont été dominateur tout au long de l'exercice.
Mais c'était sans compter sur Auch, une équipe aux ressources insoupçonnées qui a depuis fait son petit bonhomme de chemin et qui offre un improbable mano a mano final avec les Nordistes.
Mettant même au passage, une certaine pression inhabituelle sur les épaules Villeneuvoises car la confrontation directe entre ces deux clubs, prévue ce week end, sera décisive pour la conquête du titre.
En revanche, pour Villeneuve d'Ascq, la tâche qui consiste à ne pas concéder plus d'un match nul sur leurs cinq dernières rencontres s'avère difficile mais pas impossible.
Á condition bien sûr de retrouver une certaine forme de régularité qui leur a fui tout au long de la saison pour ne pas laisser Brest sur la troisième marche du podium.

Villeneuve d'Ascq :

Premier match pour Villeneuve d'Ascq face à leur hôte du week end, Douai.
Les Ch'tis Dragons ont connu jusque-là une saison tumultueuse et oppressante puisque ces derniers ont toujours navigué sur la ligne de flottaison.
N'ayant pas encore assuré leur maintien dans l'élite, les conditions n'étaient donc pas franchement idéales pour se mesurer à des Villeneuvois dans l'obligation de remporter quasiment tous leurs matchs.
S'engouffrant dans les espaces laissés par les Douaisiens, Villeneuve d'Ascq ouvre rapidement le score en première mi-temps et réussit même à se mettre à l'abri avant la pause.
Le plus dur était fait, la seconde période a été gérée minutieusement par les Villeneuvois qui entérineront le Ch'ti derby d'un troisième but joliment inscrit par leur capitaine, Julien Reniers.

Cependant, le plus dur reste à faire, car plus les matchs avanceront, plus la pression due au sans faute sera lourde à porter pour les Villeneuvois.
Cette situation n'est toutefois pas étrangère aux Nordistes puisque ces derniers s'étaient également fourvoyés la saison précédente pour finalement conclure sur un finish haletant avec à la clé une troisième place sur le podium.
Malheureusement l'épilogue n'aura pas, cette fois-ci, la même fin heureuse que l'an passé.
La faute à des Villeneuvois bien pâles face à Vaucresson qui, grâce à leur performance individuelle et collective, a mis en lumière les difficultés actuelles des Nordistes.
Étouffé et dominé dans tous les compartiments du jeu, Villeneuve d'Ascq concède l'ouverture du score par le biais de Grégory Néron qui s'est arraché pour propulser au but un ballon que tout le monde pensait perdu.
Malgré quelques soubresauts Nordistes en fin de rencontre, les Franciliens remportent logiquement cette rencontre sur le score de 1-0 et mettent fin aux derniers espoirs Villeneuvois d'accrocher le podium.
Le match retour ne sera qu'anecdotique puisque Villeneuve d'Ascq, en l'absence de leur capitaine Julien Reniers pour accumulation de carton jaune, boira finalement le calice jusqu'à la lie et subira une nouvelle défaite cinglante 3-0 face à leur bourreau du week-end, Vaucresson.


Grafteaux :

Après une victoire probante 6-0 face à Nanterre qui évoluera la saison prochaine en division 2, les Villeneuvois s'attaquent pour leur second match à une équipe capable du meilleur comme du pire, Châtenay-Malabry.
Ayant suivi de près le faux pas concédé par Auch contre Vaucresson, Grafteaux savait pertinemment qu'il pouvait tuer tout suspense en remportant leur duel face aux Châtenaisiens.
Mais ces derniers ne l'entendaient pas de cette oreille et vont faire découvrir au prétendant au titre leur plus belle facette.
Grâce à une pression constante, une justesse technique et une attaque du feu de dieu, Châtenay-Malabry foudroie Grafteaux par son assurance et son football champagne.
Les Villeneuvois n'avaient plus qu'à laisser passer l'orage car avec un Bryan Weiss complètement esseulé tout au long du match, Grafteaux ne pouvait guère espérer mieux qu'une lourde défaite mais logique au vu de la physionomie de la rencontre et de l'incroyable prestation Francilienne. Première défaite de la saison Villeneuvoise sur le score de 4-0.
Cette défaite leur sera finalement bénéfique puisque Grafteaux remettra les pendules à l'heure lors de leur match retour face à Châtenay-Malabry qui devra se passer des services de Noël Sveren suspendu également pour accumulation de carton jaune.
Jamais inquiétés contrairement au match aller, les Villeneuvois répètent tranquillement leurs gammes et s'imposent aisément sur le score de 3-0.

Dernier match et pas des moindres pour Grafteaux qui affronte le trouble-fête de cette fin de championnat, Auch.
Malgré leur excellente saison, les Villeneuvois ne s'attendaient certainement pas à se voir talonné par les Auscitains, à tel point que cette rencontre s'est muée en un match capital pour le sacre national.
Mais l'équipe qui possède encore les cartes en main reste bien Grafteaux et si ce dernier couche son adversaire, c'est une voie royale qui s'ouvrira pour quasiment s'adjuger un deuxième titre consécutif de champion de France.
Passé le round d'observation du début de rencontre, la légère domination Villeneuvoise s'est ponctuée sur l'ouverture du score Nordiste par le biais de Pierre-Vincent Gamin à la conclusion d'un coup de pied arrêté au second poteau.
Les Gersois ont bien cru réduire le score en fin de match mais leur but a été refusé pour un excès d'engagement. Une décision qu'on laissera finalement à l'appréciation de l'arbitre tant les avis sont partagés.
Grafteaux s'impose sans trembler sur le score de 1-0.


Au terme de ce week end, le ciel s'est nettement dégagé sur le podium.
Grafteaux n'a besoin que d'un tout petit point sur leurs trois dernières rencontres pour être une nouvelle fois couronné champion de France.Auch est assuré de finir au moins vice-champion de France et réalise l'une des plus belles performances de son histoire.
Enfin pour clore la marche, Brest terminera à coup sûr troisième du championnat.Quant à Villeneuve d'ascq, un baroud d'honneur l'attend pour ses deux derniers matchs afin de finir dignement la saison.

Joomla SEF URLs by Artio