D1 : Grafteaux Champion de France, Villeneuve d'Ascq 3ème !

Le championnat de France a rendu son verdict les 7 et 8 juin dernier à Douai.
Cet épilogue de la saison a tenu toutes ses promesses avec un suspense haletant pour les trois premières places du championnat.
Grafteaux, leader avant cette dernière journée mais qui en avait déjà terminé avec leur exercice, devait espérer que leur concurrent direct, Lorient, trébuche dans la dernière ligne droite pour être sacré champion.
Leur homologue, Villeneuve d'Ascq, pouvait quant à eux espérer une place sur la troisième marche du podium en remportant impérativement leurs trois derniers matchs de championnat et compter sur des faux pas de leur adversaire du jour, Vaucresson. 
 
Retour sur ce final renversant.
 
Villeneuve d'Ascq 
Premier choc de cette journée à enjeux entre Villeneuve d'Ascq et Lorient.
Après un début de match timoré, les Villeneuvois ont progressivement asphyxié les Lorientais,  impuissant devant la maîtrise collective adverse.
Ces derniers ont cédé sous les coups de butoirs Nordistes par deux fois en première mi-temps pour finalement s'incliner sur le score final de 3-0.
Les coéquipiers de Youcef Ayad Zeddam ont parfaitement atteint un de leurs trois objectifs initiaux et ne laisse plus aucun droit à l'erreur à des Morbihannais en plein doute quant à leur conquête de titre.
Derby en vue pour cette deuxième rencontre entre Villeneuve d'Ascq et Douai.
Les Douaisiens, deuxième du championnat l'an passé, ont eu du mal à rééditer leur jolie saison précédente puisqu'ils ont longtemps lutté pour leur maintien dans l'élite acquis dernièrement.
En ce qui concerne les Villeneuvois, le but était de bonifier la performance entrevue face à Lorient et de battre les Ch'tis Dragons qui n'avaient plus rien à perdre ni à gagner.
Contrat rempli, malgré la bonne deuxième mi-temps adverse, Villeneuve d'Ascq l'emporte tout en contrôle sur le score final de 2-0 et se rapproche un peu plus du podium.
Ultime match de la saison pour les Nordistes face au candidat à la troisième place, Vaucresson.
Après un début d'exercice très en deçà de leurs prétentions, les Franciliens on fait un retour tonitruant pour s'offrir une fin de saison palpitante avec à la clef une possible place dans le trio final. 
Mais Villeneuve D'Ascq aspirait également aux mêmes ambitions que les Parisiens et après deux victoires probantes face à Lorient et Douai, il n'était pas question d'avoir le moindre regret, peu importe le scénario final.
Dans une première mi-temps globalement équilibrée entre les deux équipes, les Villeneuvois ont réussi à concrétiser leur légère domination en inscrivant le premier but de la rencontre.
Avantage qu'ils ont précieusement gardé en deuxième mi-temps en pratiquant une gestion minutieuse jusqu'au coup de sifflet final pour finalement l'emporter sur la plus petite des marges 1-0.
3 matchs, 3victoires ; mission accomplie pour Villeneuve d'Ascq mais qui est toujours malgré tout dans l'expectative d'un revers Vaucressonnais.
Ce jeu séduisant et cette solidarité retrouvée ne sont pas restés en vain puisque Vaucresson s'est incliné face à Lorient sur le score de 3-1 et transforme l'année Villeneuvoise, en partie mitigée, en une belle fin de saison avec en prime, une troisième place sur le podium.
Emmené par leur capitaine Julien Reniers, fraîchement sélectionné en équipe de France et auteur d'une très belle prestation sur cette dernière journée, Villeneuve d'Ascq aura à coeur de retrouver l'année prochaine le plus haut sommet du championnat.
 
Grafteaux 
Les Lorientais, qui avaient les cartes en mains, ont craqué sous la pression face à Douai en concédant le match nul 1-1 et laisse logiquement Grafteaux conquérir pour la première fois de leur histoire, le titre de champion de France de première division.
L'équipe Villeneuvoise championne, composée de jeunes joueurs pétris de talent, a réalisé une saison éblouissante.
Ils ont en effet été d'une régularité impressionnante tout au long de la saison avec un jeu des plus efficace et alléchant du championnat.
Ayant également dans leur escarcelle l'étoile montante Bryan Weiss, sélectionné en bleu puis un tueur des surfaces en la personne de Malik Rekibi (meilleur buteur du championnat avec 18 réalisations), c'est tout naturellement que Grafteaux s'adjuge ce fameux titre qu'il a tant rêvé et mérité.
Avec en ligne de mire la coupe de France, l'entente ASHP/Grafteaux culture sport qui a placé trois de leurs clubs sur le podium dont deux champions de France (D1 et D2), réalise d'ores et déjà la plus belle saison de leur existence et a définitivement marqué de son empreinte le paysage du foot-fauteuil français.
Joomla SEF URLs by Artio